Uac, inauguration d’amphithéâtre, amphi jean pliya, amphi géro amoussouga, remise de clé de deux amphis à l'Uac

Uac : Attanasso remet les clés de deux amphis R+2 à l’Université

110

L’Université d’Abomey-Calavi (UAC) vient d’être dotée de deux nouveaux amphis. Construits sur frais de l’État, ces amphis ont été inaugurés ce lundi 13 novembre 2017. C’était dans l’amphithéâtre Houdégbé de l’Uac.

« Jean PLIYA » et « Géraud AMOUSSOUGA », ce sont là, respectivement, les dénominations des deux amphis flambants neufs, R+2 offert à l’Université d’Abomey-Calavi par l’Etat Béninois. A la faveur d’une cérémonie, l’inauguration de ces amphis vient dans le but de « passer d’un ratio de quatre étudiants à un seul pour une place assise d’ici 2021 ». Ladite inauguration étant faite par  la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Marie Odile Attanasso.

Équipé de chaises et tables modernes, chaque amphi comprend 900 places. La somme déboursée pour la réalisation de ces infrastructures avoisine un milliard de francs CFA. Pour Brice Sinsin, recteur de l’UAC, cet ouvrage « vient résoudre le problème des infrastructures à l’UAC ». Un problème majeur que l’actuelle équipe rectorale a pris comme défis à relever.

C’est d’ailleurs dans ce sens que plusieurs initiatives ont été menées pour la construction d’amphithéâtre à l’université n’a-t-il pas oublié de rappeler. C’est ainsi dans cette même logique que le premier responsable de la plus grande université du Bénin, le professeur Brice Augustin Sinsin, a remercié le gouvernement et tous ceux qui ont œuvré pour la réalisation de ce rêve. Il a d’ailleurs invité le gouvernement à multiplier de telles initiatives pour un encadrement efficient des étudiants.

Quant à la ministre, elle a promis continuer dans cette lancée en commençant demain 14 novembre 2017 par la remise d’un site pour la construction d’un décanat à la faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg).

Par ailleurs, Marie Odile Attanasso a prié les étudiants de prendre soin des amphis inaugurés. La cérémonie s’est achevée par une visite dans les amphis inaugurés.

ONIONKITON Ayola Taïwo (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *