UAC : La Fast rend un hommage mérité au prof Jean Baptiste Folly Mensah

163
Le décanat de la faculté des sciences et technique Fast a organisé une cérémonie d’hommage en l’honneur du feu professeur Jean Baptise Folly Mensah. L’évènement a eu lieu le 13 septembre 2019 dans l’amphithéâtre Idriss Deby Itno de l’université d’Abomey Calavi.

Dire merci aux professeurs pour ses 39 ans aux services de l’université et lui rendre un dernier hommage pour son dévouement, son travail et son apport à l’évolution de la communauté universitaire. C’est le but visé par le décanat de la Fast en organisant, dans l’amphithéâtre Idriss Deby, une cérémonie d’hommage, en l’honneur du professeur Jean Baptiste Mensah, décédé le 8 août 2019 dans sa 65e année des suites d’un court malaise.

En effet, après l’allocution du représentant du recteur, celle des décanats, des professeurs, enseignants et étudiants, il y a eu un recueillement. Il convient de préciser que les personnalités présentes, ont, dans la plupart de leur discours, rappelé le parcours, la vie et les œuvres de l’illustre disparu.

De leurs interventions, on retient que le professeur est né le 24 juin 1954 à Cotonou. Il est marié et père de 3 enfants. Enseignant, il a été directeur général de l’enseignement supérieur, adjoint à l’école doctorale des sciences exactes appliquées. Il a été egalement ancien coordonnateur de la formation chimie et applications. Rappelons aussi qu’il a dirigé la faculté des sciences et technique en tant que vice doyen et doyen.

Pour l’actuel doyen de la Fast, prof Yédomonhan, « Jean-Baptiste Mensah est un homme qui veut toujours apporter quelque chose de plus à la communauté universitaire et son absence, déjà, crée un grand vide dans le département », a-t-il affirmé. Allant dans le même sens que lui, le prof Marcel Zannou a souligné que l’illustre disparu était un homme de rigueur, de justice et de bienveillance.

L’inhumation du professeur, il faut le rappeler, aura lieu le samedi 14 septembre 2019.

Elvire Agossou (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *