UAC : Les étudiants tiennent une Assemblée Générale et annoncent le retour aux hostilités

109

Ce lundi 18 mai 2018, l’esplanade Thérèse WAOUWA de l’université d’Abomey- Calavi a servi de cadre pour la tenue d’une assemblée générale. Ayant réunis étudiants et  responsables étudiants, ladite AG organisée conjointement par l’Uneb et l’Unseb vient pour recueillir l’avis des uns et des autres sur les nouveaux retournements au niveau du secteur de l’enseignement supérieur et décider de la ligne à suivre.

Application du décret du 10 Mars 2017 fixant de nouvelles conditions d’octroi des allocations universitaires, la question de la privatisation des prestations sociales, tels sont les principaux sujets qui ont été au cœur des débats au cours de l’Assemblée générale tenu ce jour. Avec pour principale but de mobiliser la communauté universitaire et de recueillir son avis ladite AG a été aussi une séance de profilage de stratégies pour arriver à la satisfaction des revendications et exigences des étudiant toujours en instance.

C’est dans cette logique qu’Alain NOUNHO, président de l’union nationale des étudiants du Bénin (UNEB) et Rodolpho DAH-KINDJI, Président de l’union nationale et scolaire des étudiants du Bénin (UNSEB), ont clairement prévenu l’assistance de l’imminence de la reprise des hostilités, de la poursuite des mouvements. Pour Alain NOUNHO, président de l’UNEB, il ne faut « jamais remettre ce qu’on peut faire aujourd’hui  demain, car ça serait trop tard ». Ainsi, continue-t-il, l’entreprise du gouvernement centrale et de la MESRS est une « bombe » qu’il faut désamorcer. S’inscrivant dans la même logique, le président de l’UNSEB n’a pas manqué d’affirmer que « Le  combat s’impose » et qu’il faut le mener pour « avoir gain de cause ».

Il faut retenir que l’assemblée générale a connu la présence du président de la section Adjarra de l’Unseb.

Glorengh Alban FAGNIHOUN & Flavien AGBELESSESSI (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *