VALORISATION DE LA CULTURE BENINOISE À L’UAC: Les slameurs perpétuent la tradition

108

Le Mouvement Universitaire du Slam (MUS) a organisé le samedi 17 octobre 2020 une activité nommée ” Quinzaine en Salm. Cette activité a eu lieu à l’Université d’Abomey – Calavi au studio du Cercle des Etudiants pour la culture, les Arts et Loisir (CECAL).

 

”Team Mus, Allume ta plume et salme” c’est par ce slogan que les activités sont lancées au studio de la CECAL. Se réunir entre slameurs et fanatique du slam chaque quinzaine du mois pour réfléchir autour d’une thématique pouvant révéler les jeunes talentueux du Bénin, c’est l’objectif fixé par les organisateurs du dit mouvement.

” Instant de vérité ” l’une des sous activités du mouvement permet d’inviter toute personne touchant à l’art dans sa généralité notamment les artistes slameurs, plasticiens, écrivains béninois de partager avec le public leur point vue. Paterne DOKOU slameurs et plasticien, l’un des invités du jour a opiné sur le thème << Slam face au covid19 >>. Pour lui cette pandémie est une bénédiction pour le monde.

C’est d’ailleurs ce qui confirme ses proposes << je m’adapte à tout pour ne pas me plaindre. Car cette maladie a permis aux artistes d’être plus actifs en ligne pour se faire de plus de fric >>. Cette période pandémique lui a permis d’écrire beaucoup de textes pour impacter la société plus qu’avant.

Les acteurs vont mettre ce temps au profil afin d’altérer leur manière de vivre l’art en ayant toujours l’esprit de valorisation de la culture béninoise. Il faut noter qu’au cours de cette activité, plusieurs slameurs venus de divers horizons ont donné plus d’ambiance et beaucoup de joie dans le cœur des participants à travers leur savoir-faire.

Elisée GOKLOUNOU (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *