VIOLENCE CONJUGALE : « 17823 PERSONNES VIOLENTEES EN 2018 » AU BENIN

95

Sur initiative conjointe de la Chaire UNESCO des droits de l’homme et de la démocratie et du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance, les étudiants ont assisté à un échange interactif sur la violence conjugale. L’événement a eu lieu le 16 avril 2019, dans la salle polyvalente de la Chaire UNESCO à l’Uac.

« 17823 personnes violentées en 2018 ». Telles sont les statistiques présentées par le rapport d’enquête du ministère des Affaires Sociales et de la micro finance. C’est pour mettre fin à ce fléau que cette activité a été organisée au profit de la couche estudiantine.

Pour la modératrice Anice GAMBARI-ADAM, Administratrice de l’action sociale, « il y a violence conjugale toutes les fois qu’un partenaire utilise la force ou la contrainte pour perpétuer ou promouvoir des relations hiérarchisées et de domination, elle peut être verbale, psychologique, économique, physique et sexuelle ».

Elle ajoutera que « les femmes ne sont pas les seules à subir les violences conjugales,  les hommes aussi en subissent et d’après les chiffres des enquêtes réalisées par mon service, 3459 hommes ont fait objet de violence au bénin en 2018 ».

Même si elle admet que certains facteurs, l’arrogance de certaines femmes, l’expérience de vie Conjugale, le complexe de supériorité des hommes notamment peuvent être évoqués pour légitimer cette forme de violence, pour elle, « rien ne justifie une violence ».

Le secrétaire scientifique de la Chaire, Docteur Mathieu DEHOUMON, présent pour la circonstance, a invité les auditeurs de la Chaire, principales cibles de ce ciné club à être des artisans de paix et de tolérance dans leur milieu. Pour Armand AMOUSSOU, auditeur à la Chaire et participant, cette formation sur la violence conjugale est une bonne chose parce que la famille est la tête de la société et donc à besoin d’une attention particulière.

A noter que chaque participant est reparti avec une copie de la loi n° 2011-26 du 09 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes suivie une collation.

Pascal Victorin AHOUWENOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *