Vote d’une loi d’amnistie pour la décrispation de la tension politique : Le jeune leader François Kouton salue la démarche du Chef de l’État Patrice Talon

42

Les députés de la 8ē législature ont voté le jeudi 31 octobre 2019 la loi portant l’amnistie au profit des personnes impliquées dans les événements post- électoraux après les législatives du 28 avril passé. Pour le jeune leader du bloc républicain François Kouton, le Président Patrice Talon a ténu à sa parole donnée.

 La loi 2019 -39 portants amnistie pour les faits criminels, délictuels et contraventionnels liés aux élections législatives a été adoptée à l’unanimité des députés présents à l’Assemblée nationale le jeudi 31 octobre 2019.

Cette mesure entre dans la droite ligne des recommandations du dialogue politique ténu les 10, 11 et 12 octobre 2019 au palais des congrès de Cotonou.

Pour le leader du bloc républicain de la 6 ē circonscription électorale François Kouton, le chef de l’État Patrice Talon est un homme de parole.

” Qu’il vous souvienne le Président de la République avait pris l’engagement de mettre en pratique les décisions issues de ce dialogue qui avait réuni près que toute la classe politique autour des échanges francs et sincères, c’est qui vient d’être fait à travers le vote de cette loi avec le soutien des honorables députés” a souligné le natif de Akassato.

Pour lui, c’est une grande fierté qui animera les personnes concernées par cette loi, qui seront désormais en remis en liberté afin de servir la nation d’une manière ou d’une autre après les étapes du contrôle de sa conformité par les sages de la cour constitutionnelle suivi de la promulgation de ladite loi.

Cette bonne nouvelle venant du parlement aux environs de 14h 28 mn a fait pleurer de joie de façon générale tout le monde mais en particulier ceux qui sont privés de leur liberté pour s’être impliqués dans les malheureux événements.

Maurice KOUMASSA



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *